top of page

Protection du caribou : Lettre à Justin Trudeau, Premier Ministre du Canada



Sacré-Coeur, le 20 juin 2024,


Monsieur le Premier Ministre, nous vous exprimons aujourd’hui les profondes inquiétudes et appréhensions ressenties par nos travailleurs et les citoyens de notre communauté, quant à la volonté de votre gouvernement d’adopter un décret d’urgence pour la protection du caribou forestier. Sachez qu’une telle décision, sans en avoir soigneusement évalué les impacts, pourrait avoir des conséquences catastrophiques !

 

Le plan qui avait était initialement envisagé par le gouvernement du Québec aurait engendré de telles conséquences et ses impacts avaient été mesurés. Ces derniers compromettaient carrément la continuité des opérations de l’ensemble des entreprises de valeur ajoutée rattachées au Groupe Boisaco. En effet, le Groupe Boisaco a toujours saisi toutes les opportunités de diversification à travers son histoire et il est d’ailleurs reconnu comme un modèle dans ce domaine au Québec.

 

Il est important de souligner qu’il n’y a aucune marge de manœuvre au niveau de la possibilité forestière des territoires d’où proviennent nos approvisionnements. Toute baisse des volumes disponibles engendrera inévitablement des impacts significatifs pour l’ensemble de nos travailleurs et de nos communautés qui bénéficient, de manière directe ou indirecte, des activités du Groupe Boisaco.

 

Notre milieu de vie, la MRC de la Haute-Côte-Nord, fait partie des MRC les plus dévitalisées au Québec. Elle poursuit son déclin démographique et possède l’un des salaires médians les plus bas du Québec, avec toutes les difficultés sociales qui en découlent. Nous devons ainsi protéger toutes les sources de vitalité que nous avons, en plus de travailler à en créer de nouvelles.

 

Un gouvernement a le devoir de gouverner en tenant compte de l’ensemble des enjeux et des préoccupations. Il ne devrait pas se baser sur un seul aspect, dans une vision unilatérale voire militante. Il est plus que temps de faire preuve de clairvoyance, de gros bon sens et d’une rigoureuse analyse d’impacts.

 

Nous avons à cœur de concilier protection du caribou, participation aux efforts de lutte contre les changements climatiques et développement socio-économique de notre région. C’est pourquoi, nous souhaitons travailler de manière collaborative et concertée en vue d’identifier des solutions adaptatives et évolutives permettant de protéger le caribou forestier, tout en continuant à mettre en valeur cette formidable ressource renouvelable qu’est le bois. Nous avons des propositions de solutions crédibles qui doivent être entendues. Nous regrettons que les tentatives de dialogue avec votre Ministre de l’Environnement soient malheureusement demeurées vaines jusqu’à ce jour.

 

Il y a 40 ans, des hommes et des femmes courageux et solidaires, profondément enracinés dans les régions de la Haute Côte-Nord et du Saguenay, ont décidé de se prendre en main. En s’inspirant du modèle coopératif, ils ont créé Boisaco et redonné du travail à plusieurs centaines de résidents. Au fil des années, au prix d’efforts et d’implication acharnée, les travailleurs-coopérants et les citoyens-investisseurs ont fait grandir l’entreprise. Le Groupe Boisaco est ainsi devenu un créateur de retombées socio-économiques indispensables dans son milieu.

 

Aujourd’hui, notre communauté forestière a peur pour sa survie socio-économique et culturelle. Nous vivons de la forêt et ce, depuis 1908 avec l’ouverture de la première scierie à Sacré-Cœur, baptisée « Bay Mill ». Vous rendez-vous compte du gâchis potentiel que vous pourriez engendrer en saccageant toutes ces formidables réalisations de nos prédécesseurs ?

 

Nous souhaitons continuer à vivre et travailler en harmonie avec l’écosystème qui nous entoure, dans un esprit de développement durable. La forêt est notre milieu de vie depuis des centaines d’années. Elle représente non seulement notre passé, mais également notre présent et notre avenir.

 

Nous espérons, M. le Premier Ministre, que le gouvernement du Canada mettra de côté l’approche militante pour favoriser la voie de l’équité envers l’ensemble de ses citoyens.

  

Steeve St-Gelais                              André Gilbert ing.f.

Président                                            Directeur général

Comentarios


bottom of page